Pleins feux sur … 14/2020 : Faire du bien, à soi-même et à autrui

8 days ago | nac news | in the group nac.today (Français)

Se faire du bien à soi-même et faire le bien à autrui sans contrepartie – dans sa contribution, l’apôtre de district Tshitshi Tshisekedi (RD Congo Sud-Est) exprime quelques pensées relatives à la devise de l’année 2020.

Dans son allocution du nouvel an, l’apôtre-patriarche souligne : « L’amour de Christ nous rend libres de faire le bien sans calcul. » Faire le bien sans calcul signifie ici le faire « sans contrepartie ». Aujourd’hui, certaines personnes sont encore prisonnières de certains principes terrestres, comme par exemple : « Sans intérêt, pas d’action » ou encore « Je n’agis que par intérêt », et bien d’autres encore.

La liberté en Christ pourrait être dans ce cas /p>

« L’engagement de vouloir se faire du bien »– Comment comprendre que nous ne puissions pas être disposés à nous faire du bien, mais que nous soyons prêts à faire du bien à autrui ? Il n’est pas question ici d’une vie bien comblée, une vie exempte de soucis matériels ou une vie en excellente santé. Il est plutôt question du bien que l’on pourrait prodiguer à son âme, du bien que l’on pourrait se faire à soi-même dans sa vie de foi :

  • Un jour, nous retournerons dans nos lieux de rassemblement. Le fait de participer aux services divins, lorsque cela sera de nouveau possible, est un grand bien personnel – un bien que nous pouvons nous faire à nous-mêmes (Psaumes 84 : 11).
  • Entretenir la culture de la prière à la maison et/ou en famille – cela fait du bien (Matthieu 21 : 22).
  • Reconnaître ses fautes et être disposé à la repentance, est un grand bien (Esdras 9 : 6).
  • Faire de l’avènement du Seigneur le centre de sa vie spirituelle, est un grand bien (Jacques 5 : 7-8).
  • Un autre bien : Davantage d’obéissance de la foi, avec un peu moins d’hésitations et de murmures (I Samuel 15 : 23).
  • Reconnaître aussi les bienfaits de Dieu, au moyen des offrandes et sacrifices volontaires, est un réel plaisir que l’on devrait s’offrir (I Chroniques 29 : 9).

Il ne s’agit pas ici de prétendre détenir une liste exhaustive, ce ne sont que quelques éléments pour illustrer ce thème. Chacun est libre de compléter sa propre liste.

« Le courage de se lever et d’aller librement vers son prochain pour lui faire gratuitement du bien. » – La règle est simple : Ce que tu veux que l’on te fasse, fais-le de même pour ton prochain, et tu lui enseigneras ce que tu fais de bien (Luc 6 : 31).

« Ensemble avec notre prochain, nous nous engageons librement à faire le bien pour l’Église. » – C’est une autre devise : Nous la bâtirons, et nous ne la détruirons jamais. Soyons donc, si possible, disposés à apporter notre pierre à l’édifice (II Chroniques 14 : 6).



Photo : ÉNA RD Congo

Automatic translation