SOS : Il existe autant de pastorales différentes que d’hommes qui en ont besoin

5 days ago | nac news | in the group nac.today (Français)

Le corps a besoin de soins, et l’âme également. L’image de la dualité humaine est connue dans toutes les églises. Un prêtre est à la fois un prédicateur et un chargé de pastorale. Et cela a aussi sa légitimité. Petit aperçu général de la pastorale.

Qu’est-ce que cela rappelle : secret de la confession, devoir de confidentialité, accompagnement spirituel dans les crises de la vie ? C’est exact, cela rappelle un entretien pastoral. Celui-ci doit encourager, créer la confiance, garantir la sécurité, transmettre des forces – et si possible de manière combinée. Ce qui est important : l’accompagnement spirituel commence déjà beaucoup plus tôt, c’est-à-dire avant chaque entretien pastoral, et il est destiné à chaque membre de l’Église, qu’il soit joyeux ou triste, blessé ou heureux. La pastorale trouve son modèle dans la manière dont Jésus-Christ a fait preuve. Il a écouté, aidé, consolé, conseillé, mis en garde, fortifié, prié, enseigné – sans considération de personne. Et c’est exactement ce qu’enseigne le Catéchisme de l’Église néo-apostolique : Jésus-Christ constitue le modèle parfait de toute pastorale, « c’est sur le Fils de Dieu que tout ministre en charge d’âmes doit prendre exemple » (CÉNA 12.4).

Des conseils relatifs à la pastorale

On trouve de petits conseils et des conseils plus vastes relatifs à la pastorale en grand nombre dans la Bible. L’image du bon berger est un exemple évident : « Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. [...] Mes brebis entendent ma voix ; je les connais, et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle ; et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main » (Jean 10 : 11.27.28). Ces passages contiennent du réconfort, de la consolation, de l’encouragement, de l’exhortation, de l’accompagnement – tout ce que l’on doit retrouver dans la pastorale en pratique.

Évidemment, la pastorale est également une mission pour toute la communauté, et ainsi aussi pour chaque individu. Car ce n’est pas un seul qui doit être présent pour tous, mais tous pour un. L’aide pratique à la vie est une offre importante de prestation de la communauté : « Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger ; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli ; j’étais nu, et vous m’avez vêtu ; j’étais malade, et vous m’avez rendu visite ; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi. », dit le Seigneur selon Matthieu (Matthieu 25 : 35-36).

Spirituelle et terrestre

La pastorale est donc valable de deux manières : d’une part, elle est une aide spirituelle sur le chemin qui mène à Dieu, et, d’autre part, elle est un soutien dans les situations de la vie quotidienne. Dans ce contexte, la pastorale dans les communautés et les familles néo-apostoliques revêt une grande importance. « Tout chrétien néo-apostolique se voit offrir un suivi pastoral personnalisé. », nous dit le Catéchisme. Et, plus loin, il est dit : « Le suivi pastoral des fidèles vise d’abord à approfondir leur amour pour Dieu et son Œuvre, à favoriser leur vie de foi et à augmenter leur connaissance de l’agir salvifique de Dieu, par le biais, avant tout, d’un échange de pensées portant sur des questions relatives à la foi. »

Il appartient évidemment à chaque croyant de suivre ou non les conseils pastoraux de son prêtre. La responsabilité individuelle qui relève de chacun est respectée et encouragée. Une bonne relation de confiance entre le ministre en charge de pastorale et le croyant est assurément indispensable. Et, bien sûr, les visites pastorales ne sont pas effectuées contre la volonté des frères et sœurs.

Une nouvelle série contenant des conseils

La pastorale doit naturellement être adaptée à certaines conditions fondamentales : je n’aborderai pas une personne malade de la même manière qu’une personne en bonne santé, les jeunes ont besoin d’une pastorale différente de celle des aînés et les familles avec des enfants ont d’autres sujets de préoccupation que les personnes célibataires. La pastorale est donc complexe et individuelle. De nombreuses Églises territoriales néo-apostoliques proposent des offres pastorales spécifiques à tous les niveaux – pour les personnes handicapées, pour les personnes qui sont en prison ou pour les personnes souffrant d’addictions. Nous traiterons en détail ces aspects ainsi que de nombreux aspects annexes dans une nouvelle série, notre « série relative à la pastorale ».



Photo : shocky - stock.adobe.com

Automatic translation