Pleins feux sur … 2/2020 : La liberté réside dans l’Esprit du Seigneur

14 days ago | nac news | in the group nac.today (Français)

Le combat pour la liberté est avant tout un combat intérieur, décrit l’apôtre de district Jürg Zbinden (Suisse). Il convient de placer sa propre volonté sous la volonté de Dieu.

Cléopas, l’un des deux disciples auxquels s’est joint Jésus sur leur chemin de Jérusalem vers Emmaüs, a exprimé ce que le peuple juif avait attendu jadis : « Nous espérions que ce serait lui qui délivrerait Israël » (Luc 24 : 21). Ils croyaient que Christ allait les délivrer du joug des Romains – et ont été déçus.

En pensant à notre devise de cette année – « Christ rend libre » –, nous n’y associons pas l’espérance que le Seigneur nous délivre du poids des soucis quotidiens, des contraintes sociétales ou des atteintes à notre santé. Il a apporté son sacrifice pour nous délivrer des chaînes du péché. Il a payé notre liberté de sa vie innocente.

Adam et Eve étaient libres tant qu’ils se conformaient à la volonté de Dieu. Or, c’est précisément là que le serpent a attaqué, en leur suggérant qu’ils ne seraient comme Dieu (c’est-à-dire réellement libres) que s’ils désobéissaient à son commandement. Depuis ce temps, l’homme pense que s’il peut décider par lui-même, s’il n’a pas besoin de se soumettre, s’il peut faire ce qu’il veut, il est réellement libre. L’Esprit de Dieu nous a enseigné que la liberté que Christ propose n’est atteinte qu’en soumettant sa propre volonté à la volonté de Dieu. Peut-être cela déclenche-t-il en l’un ou l’autre des combats intérieurs, parce qu’il pense ne plus être réellement libre en agissant ainsi. Cependant, le fait est : La liberté en Christ apporte la victoire sur le pouvoir du mal !

Combien de guerres ont déjà été menées en faveur de la paix et de la liberté ! Des peuples opprimés qui ne voulaient plus souffrir plus longtemps et qui se sont révoltés contre les dictateurs et leur régime. De nombreux sacrifices ont été consentis pour la liberté d’expression et pour les droits fondamentaux des êtres humains. – Et qu’en est-il de la liberté en Christ ? Le sacrifice de Jésus constitue la base qui conduit à cette liberté. Nous offrons notre cœur au Seigneur et nous le suivons jusqu’à la fin. Tel est notre sacrifice.

De quoi voulons-nous être affranchis ? – De nos propres opinions et points de vue, souvent erronés, des préjugés et de la prétention, de l’irréconciliabilité et de la passion, du scepticisme et de la superficialité, de tout ce qui nous sépare de Dieu, notamment le péché, et de nos imperfections.

Quiconque se laisse affranchir par Christ se meut dans la liberté de l’Esprit, conformément aux paroles de l’apôtre Paul aux Corinthiens : « … là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté » (II Corinthiens 3 : 17b). Et c’est pourquoi nous implorons : Seigneur, délivre-nous, car nous voulons être éternellement auprès de toi, dans la merveilleuse liberté avec toi et tous les fidèles !



Photo : NAK Schweiz

Automatic translation