En harmonie avec la création

5 days ago | nac news | in the group nac.today (Français)

« Estância Fazendinha » (petite ferme) : Tel est le nom de l’espace de loisirs qu’exploitent le berger Rodolfo Mucha et son épouse Analice dans le sud-ouest du Brésil – le mieux possible en harmonie avec la belle nature que Dieu a donnée ici.

Le terrain pittoresque s’étend au bord de la rivière Moji-Guaçú : des chemins de randonnée écologiques à travers des forêts vierges, des étangs à poissons pour les pécheurs sportifs, des piscines et des tours en bateaux, des manèges, des jardins de fruits et légumes bio ainsi qu’un restaurant et diverses possibilités d’hébergement complètent l’offre. L’espace de loisirs a été construit et est exploité par le berger Rodolfo Mucha (66 ans) et son épouse Analice (51 ans). Ils sont assistés de leur fille Ana Paula (33 ans), de leur fils Willy (28 ans) ainsi que de quelques collaborateurs.

Le couple Mucha a des racines européennes. Le père de Rodolfo est venu de Hambourg (Allemagne) à la fin des années 1930. Les arrière-grands-parents d’Analice étaient originaires de Belgique et d’Italie. Le père de Rodolfo a découvert l’Église néo-apostolique grâce à un immigré, qui a porté témoignage de la confession de foi néo-apostolique à Barrinha. Analice avait déménagé à Barrinha avec ses parents, où elle a découvert la foi néo-apostolique. Analice et Rodolfo ont fait connaissance et ont appris à s’aimer au sein de la communauté. Ils se sont mariés en 1984.

Un vice devient une bénédiction

« Nous venions de nous marier lorsque l’occasion s’est présentée d’acquérir ce grand terrain de 14 hectares au bord de la rivière et à proximité de la ville pour un prix très attractif », relate le berger Mucha en expliquant : « Personne n’en voulait, car le site était autrefois occupé par quatre usines de cuisson de faïences qui fabriquaient des briques et des tuiles, et qui avaient laissé un terrain plein de mines. » Le jeune couple a commencé par la construction de sa propre maison, en faisant des projets pour transformer petit à petit le terrain en lieu de loisirs et de vacances.

« Lentement et au prix de beaucoup de travail, de courage et de volonté, mais aussi avec l’aide de Dieu, nous avons pu créer « Estância Fazendinha » », résume Rodolfo Mucha. Avec la bonne idée, les mines se sont révélées être une bénédiction. « Aujourd’hui, nous disposons de sept étangs contenant différentes sortes de poissons, que nous gardons sous contrôle », relate Rodolfo Mucha. Avec le temps, d’autres mines ont pu être transformées en piscines pour les enfants et les adultes.

Fabrication maison et recyclage

La particularité d’ « Estância Fazendinha » est que ses exploitants fabriquent beaucoup eux-mêmes. Ce faisant, ils veillent à la durabilité en privilégiant l’utilisation de matériaux recyclables. Le berger Mucha et ses collaborateurs ont conçu eux-mêmes et fabriqué de leurs mains de nombreuses choses que l’on trouve sur le site, notamment : le petit train, les kayaks pour les lacs, les véhicules pour les visites du site, un toboggan, un téléphérique et d’autres encore.

« Dans notre atelier, nous avons même construit un vrai bateau : d’une longueur de 18 mètres pour une largeur de 4,20 mètres. Il pèse 17 tonnes et il a été conçu pour transporter au maximum 55 personnes et deux membres d’équipage », relate Rodolfo Mucha avec fierté. Il porte le nom de « Pioneiro » (pionnier). Le fils de Rodolfo Mucha a obtenu la qualification de capitaine de bateau et il accompagne les visiteurs lors des tours en bateau au milieu des fascinants paysages. 


Tandis que son mari Rodolfo se charge de la partie technique, Analice est responsable du service clients, de l’hébergement et des repas des invités, des événements et de la partie sociale de l’entreprise.

Des occasions de discuter de la foi

Évidemment, le site d’ « Estância Fazendinha » sert aussi régulièrement de lieu de rencontre pour les chrétiens néo-apostoliques de la région : de nombreux services divins en plein air et de fêtes de la communauté ont déjà eu lieu ici. Les frères et sœurs organisent aussi volontiers des fêtes privées sur le site. 


« Vivre la foi » est une priorité dans la vie quotidienne de la famille Mucha. « Le contact quotidien avec des gens à « Estância Fazendinha » nous permet souvent d’engager des conversations au sujet de notre foi », se réjouit Rodolfo Mucha.

Malgré les nombreuses tâches qui tournent autour du centre de vacances, le couple s’engage aussi activement dans la vie de la communauté. Le berger Rodolfo Mucha conduit sa communauté de Barrinha et dessert la communauté avec l’aide d’un prêtre et d’un diacre. Sa famille chante dans la chorale et prête main forte dans tous les travaux à faire. « C’est une joie pour nous de servir le Seigneur. »

Automatic translation