Écouter, comprendre, répondre : Sur les traces de Samuel

7 days ago | nac news | in the group nac.today (Français)

À côté de l’autel, une personne grisonnante est couchée, endormie. Un garçon se dirige vers elle. Que se passe-t-il dans cette église ? Nous assistons à un service divin pour enfants, célébré par l’apôtre-patriarche. Le thème en est le discernement d’une voix bien précise, en vue de comprendre ce qu’elle dit.

C’est un service divin hors normes : en ce 11 mai 2019, plus de 2 500 participants sont réunis dans l’église de Lavistown, au Cap (Afrique du Sud), et plus de 50 000 autres spectateurs suivent la vidéotransmission.

« Je vais vous révéler un secret, dit l’apôtre-patriarche pour commencer : Nous venons à l’instant de prier tous ensemble pour chacun de nous. Car, chaque fois qu’une communauté se réunit, il faut que sa prière soit : « S’il te plaît, exauce la prière de ma sœur et de mon frère. » Aujourd’hui donc, beaucoup, beaucoup d’enfants ont prié tout spécialement pour toi ! Et je suis sûr que Dieu exaucera votre prière. »

L’appel de Dieu autrefois

« L’Éternel vint et se présenta, et il appela comme les autres fois : Samuel, Samuel ! Et Samuel répondit : Parle, car ton serviteur écoute » : c’est cette parole en I Samuel 3 : 10 que les enfants ont mise en scène /p>

La « voix de Dieu » amplifiée par la sonorisation, le prophète Eli endormi et son disciple Samuel, un peu moins somnolent, et l’apôtre-patriarche dans le rôle du narrateur : c’est de cette manière que les jeunes spectateurs ont pu découvrir la manière dont le petit Samuel a appris à reconnaître l’appel de Dieu, à la comprendre et à lui donner suite.

« Dieu nous parle, à nous aussi, et nous appelle, a poursuivi l’apôtre-patriarche, mais il ne le fait peut-être plus de la même manière que pour Samuel. En ce qui me concerne, en tout cas, Dieu n’a encore jamais ouvert la fenêtre du ciel pour m’appeler : « Jean-Luc ! » Pour autant, Dieu nous parle. »

L’appel de Dieu aujourd’hui

À l’aide d’un autre jeu de rôles et d’une présentation illustrée, les enfants et le primat de l’Eglise ont cherché à comprendre comment la voix de Dieu se fait entendre de nos jours et comment il nous appelle /p>

  • À travers nos parents : « Nous entendons la voix de papa ou de maman, mais, à travers eux, c’est Dieu qui nous appelle pour nous dire ce que nous devons faire pour être protégés. »
  • Au cours du service divin : « Il nous parle et nous dit que nous devons respecter ses commandements, obéir à nos parents et nous aimer mutuellement, parce qu’il veut que nous soyons bénis. »
  • À travers des dons : « Moi, j‘ai une belle voix. Moi, je sais jouer de la flûte à bec. Cela signifie que Dieu t’appelle : « Toi, mets-toi à mon service, s’il te plaît, rejoins les rangs de la chorale, joue dans l’orchestre ! »
  • À travers le Saint-Esprit : « Dieu sait éveiller de bonnes pensées en moi, si bien que, tout d’un coup, je sais que mon prochain a besoin d’aide. Dès lors, nous n’avons besoin de personne pour nous dire ce qu’il y a à faire, parce que c’est écrit dans nos cœurs. »
  • Dans la nature : « Chaque enfant, chaque homme, chaque femme, tous, nous sommes responsables de l’environnement. Il nous incombe d’en prendre soin et de le protéger. »

Conclusion de l’apôtre-patriarche : « Aujourd’hui, nous avons appris que Dieu a appelé Samuel, et qu’une fois que Samuel avait compris cela, il a écouté cet appel. Aujourd’hui, Dieu nous appelle pour nous confier une tâche. Es-tu disposé à accepter et à remplir ta tâche ? Si oui, je t’en remercie. »

Automatic translation