Pleins feux sur… 3/2019 : Gérer la bénédiction de Dieu

12 days ago | nac news | in the group nac.today (Français)

Reste riche celui-là seulement qui sait gérer consciencieusement sa richesse. Cela vaut pour les richesses terrestres et pour les spirituelles. L’apôtre de district Enrique Minio (Argentine) développe quelques pensées au sujet de la devise de l’année.

« Ce n’est pas celui qui possède plus que les autres qui est riche, mais celui qui consomme le moins et qui apprécie ce qu’il possède. » Il y a un rapport entre la richesse véritable et son appréciation. Nous devrions prendre le temps de réfléchir sur la richesse qui nous a été accordée. Le critère que nous devrions utiliser à cette fin est celui-ci : Ce que nous possédons, nous ne pouvons ni l’acheter à prix d’argent ni le vendre, « car la vie d’un homme ne dépend pas de ses biens, serait-il dans l’abondance » (Luc 12 : 15). Dès lors, nous reconnaîtrons les nombreuses richesses spirituelles que Dieu nous donne : l’une d’elles, c’est sa bénédiction. En Proverbes 10 : 22, il est dit : « C’est la bénédiction de l’Éternel qui enrichit, Et il ne la fait suivre d’aucun chagrin. »

D’abord il nous faut comprendre ce qu’est la bénédiction : Par bénédiction, il faut entendre l’attention, la sollicitude divine. Bénédiction est synonyme d’action salvifique et salutaire de Dieu à l’égard de l’homme et de la création. En recevant les dons de Dieu dans un cœur croyant et en se laissant guider par eux, l’être humain aura part à la bénédiction. Les répercussions durables de celle-ci dépendant notamment de la disposition et de la conduite de celui qui est béni. S’il agit d’une manière agréable à Dieu, il sera une source de bénédiction même pour autrui (cf. CENA 4.6).

La bénédiction de Dieu existe, que nous allions bien ou que nous soyons affligés.

La bénédiction, c’est l’aide constante que Dieu nous accorde au long de notre vie ; cependant, pour qu’il puisse nous bénir, nous devons marcher dans la voie de l’obéissance à sa volonté.

La bénédiction n’engendre pas la tristesse, mais la joie, la paix et le bonheur.

Comment atteindre cet objectif ? Quand j’étais jeune, un prêtre m’a dit un jour : « Si, au cours de ta vie, tu travailles pour amasser des richesses matérielles, il est important que tu pries d’abord Dieu de t’accorder la sagesse nécessaire pour les gérer, sinon, ce qui est manifestement positif finira par te poser problème ! » Il est fondamental de savoir bien gérer la possession matérielle, pour mieux apprécier ce que nous avons.

Cela vaut aussi pour notre richesse spirituelle. Si nous nous efforçons de garder sa parole, celle que nous entendons chaque fois qu’il nous appelle à venir dans sa maison pour nous enseigner comment bien emprunter cette voie, nous serons bénis. Combien de choses nous faut-il déposer au pied de l’autel lors de chaque service divin, pour que notre cœur soit libre et que nous puissions ménager de l’espace à Jésus-Christ !

Si, à l’écoute de la parole, nous apprenons à gérer la bénédiction de Dieu, nous apprécierons notre vie d’enfants de Dieu, notre cœur sera empli de joie et de paix. Nous serons riches en Christ et, de surcroît, nous pourrons être une source de bénédiction pour autrui (Genèse 12 : 2).



Photo : INA Argentina

Automatic translation