Laisser des traces dans les cœurs

2 months ago | nac news | in the group nac.today (Français)

C’était une année du changement au sein de l’équipe dirigeante de l’Église néo-apostolique : ce ne sont pas moins de quatre apôtres de district qui sont partis à la retraite en 2018. Rétrospective sur des hommes pleins d’énergie et de générosité.

Entièrement consacré à son prochain : C’est ce qui caractérise l’apôtre de district Bernd Koberstein, qui a quitté le service actif au mois de février dernier. Le grand orchestre des jeunes de l’Église territoriale de Hesse/Rhénanie-Palatinat/Sarre (Allemagne) l’avait surnommé « l’évêque de l’orchestre », parce qu’il avait passé les week-ends traditionnels de répétitions en amont des journées de jeunesse aux côtés des jeunes musiciens. Et surtout parce qu’il les avait écoutés pendant toute la nuit et avait discuté avec eux, de tous les sujets – et aussi de Dieu et de l’Église.

Son talent d’organisation, sa manière calme et ses prédications positives et chargées d’émotion, centrées sur Jésus-Christ : Bernd Koberstein est convaincant – aussi pour les frères et sœurs en la foi au sein de son Église territoriale. La patience et l’indulgence semblaient encore inépuisables là où d’autres auraient déjà perdu patience depuis longtemps. Mais lorsqu’il voyait que des limites avaient été franchies, Bernd Koberstein pouvait diriger de manière perceptible, d’une main ferme, mais jamais d’une main de fer.

Avec persévérance et tout en harmonie : C’est ainsi que ses compagnons de route caractérisent l’apôtre de district Markus Fehlbaum (Suisse). Il est parti à la retraite au mois de juin. En tant que président d’Église territoriale, il était tout sauf un technocrate. Ses idées jaillissent parfois déjà à cinq heures du matin ou même avant par e-mail, ce qui exige des efforts conséquents de la part de ses collaborateurs pour suivre le rythme de leur chef.

Sa place préférée est au milieu : lors du concert dont il est l’hôte, il est assis au milieu des spectateurs, et non à la première place du premier rang. Sur de nombreuses photos, il est au milieu du groupe de frères et sœurs. Il est également au milieu du nouveau monde des médias sociaux : il est l’un des apôtres de district les plus actifs sur Facebook. Il s’y montre tel qu’il est, pas comme une image étincelante, mais avec son profil naturel, tel un homme comme toi et moi.

Grand, généreux, de bonne humeur : L’admission à la retraite de l’apôtre de district Andrew Andersen au mois de septembre en Australie a marqué la fin d’une ère. Quiconque voyage, comme lui, pendant 30 ans en tant qu’apôtre, parcourt plusieurs dizaines de milliers de milles en avion par an. Cependant, le grand voyageur aérien sait garder les pieds sur terre.

L’apôtre de district Andersen a aussi offert un morceau de son grand cœur aux communautés de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Ce qu’il admirait, c’est la foi originelle qui anime ses habitants. « Son service se caractérise par un amour véritable, une humilité sincère et une sagesse divine », écrivait l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider en décrivant l’apôtre de district sortant. Et aussi qu’il l’avait connu comme un ami fidèle au grand cœur et à l’humour subtil.

Un globe-trotter rempli d’amour et de créativité : L’apôtre de district Urs Hebeisen (Asie du Sud-Est) ne peut être décrit seulement avec quelques mots, il faut le vivre. Il a été admis à la retraite au mois de novembre. « Il possède un très large éventail d’expériences de la vie : la précision suisse, l’étendue canadienne et la bonté asiatique », déclare l’un de ses amis.

Urs Hebeisen est un homme de communication, il est rapide, précis, sur tous les canaux. « Il sait parfaitement bien écouter et donner des conseils avec humour », confirme l’un de ses compagnons de route. Cependant, le seul fait de parler n’est pas pour lui. Il est un homme d’action. Il n’est pas un combattant solitaire qui impose tout, mais il aime travailler en équipe. Toutefois, on ne parvient pas à se reposer près de lui, relate un collaborateur. Il permet toujours à l’individu d’essayer de donner le meilleur de soi-même.

Automatic translation